LE CEPD REPORTÉ À L’ANNÉE PROCHAINE POUR DEUX ÉLÈVES DU VILLAGE D’ADOGBÉ

11 mai 2016 Entry Filed under: Blogs,LES ACTIVITES DE CEHBED,Les activités de l'orphelinat CEHBED,Nos activités -

Deux élèves du projet Baza Education: une fille et un garçon de la classe de CM2 du village d’Adogbé, une localité située à 10km environs d’Agbélouvé sont condamnés à passer leur certificat de premier degré comptant pour cette année académique 2016 à la maison. Comme raison évoquée, ils n’ont pas de pièce d’identité pouvant servir à leur inscription à l’inspection du premier dégré.
Un peu surprenant de croire qu’au 21e siècle, il n’y aurait plus d’enfants nés non déclarés. Cela existe encore belle et bien dans certaines localités du Togo dont l’exemple palpable est le cas des élèves de EPP Adogbé.
A moins d’un mois de la grande échéance qui est le CEPD Rouge, Essé et Kodjo ont été victime de l’ignorance de leurs parents à leur fournir un acte de naissance ainsi que de la légèreté de leur Directeur qui n’a pas su mettre la pression depuis plus de 6 ans.
Nous sommes dans un milieu rural où ce qui tient à cœur aux parents est de faire tout simplement des enfants, qui pourront plus tard les aider dans leurs tâches quotidiennes. Tout le reste est apparemment négligé.
Selon un enseignant du milieu, la grande partie des fautes revient aux parents qui remettent sur demain tout ce qu’on leur demande : « Quand les enfants viennent sans acte de naissance, déjà en début d’année nous convoquons les parents pour qu’ils nous les fournissent. Malheureusement vous entendrez des parents disent que les enfants n’ont pas grandi avec eux et que les pièces de naissance se trouvent chez l’oncle qui se situe quelque part d’autre. Qu’ils iront chercher dans les brefs délais », a souligné la source.
Le jeu de jacques où es-tu s’accentue au fil des mois d’autant plus que certains acte de naissance sont perdus ou n’ont tout simplement jamais existés.
Hélas, les mois passent et les élèves se retrouvent en période d’examens toujours sans acte de naissance pour remplir les formalités de l’inscription au CEPD, actuellement à 7000FCFA.
Des enfants par faute de leurs parents font (6) ans dans des écoles sans leur acte de naissance, quelque part le Directeur d’école aurait mal joué sa partition, lui qui a accepté inscrire ces enfants dès le début sans le moindre papier espérant que le dossier sera complété plus tard.
Occupé à autre chose, le naturel chassé revient au galop et quand on ne pu rien on lave ses mains pour rejeter le tort sur d’autres.
Les parents doivent prendre leurs responsabilités en faisant leur travail de père ou de mère et les Directeurs d’école doivent eux aussi restés vigilants, rigoureux pour ne pas laisser passer un certains nombres de caprices de ces derniers, ce qui pourrait éventuellement nuire à l’avenir des enfants comme dans ce cas spécifique.

Entry Filed under: Blogs,LES ACTIVITES DE CEHBED,Les activités de l'orphelinat CEHBED,Nos activités. Posted in  Blogs ,LES ACTIVITES DE CEHBED ,Les activités de l'orphelinat CEHBED ,Nos activités .

  • Mivasocial Africa - Commentaires

Language
X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for Mivasocial
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils